top of page

Explorer ses ressources personnelles pour avancer !



Tant et tant de situations nous installent dans la position du funambule. Pas complètement sûr de nous. Le pied tâtonnant. Les orteils en avant pour tester nos appuis. L'équilibre précaire.

Périodes de transformation personnelle, de métamorphose professionnelle, d'incertitudes systémiques.

Ces situations nous ébranlent. Un peu ou beaucoup. Clapotis, gros remous, lame de fond, ou tsunamis ... c'est selon :


- Selon nos histoires, nos vécus, nos failles ou nos cicatrices.

- Selon les dilemmes irrésolus qui traînent encore en nous comme de vieilles fripes.

- Selon les forces nouvelles acquises dans le chemin de la vie.

- Selon notre degré de confiance en nous, en l'autre, en la société ... et en l'avenir.


Nous avons tous des ressources pour faire face aux incertitudes et aux changements. Individuellement et collectivement, les outils sont à portée de main. Ils ont une troublante simplicité, qui peut nous conduire à les négliger. Pourtant, s'en souvenir et s'en saisir, c'est retrouver le sentiment de compétence, de liberté, de marge ma manœuvre, de maitrise, de lien et de sens ... bref : le pouvoir d'agir.


C'est un résumé de vos ressources que je vous propose de faire aujourd'hui. Saisissez-le aussi comme une occasion d’examiner avec sincérité votre manière de prendre soin de ces pépites. Un bilan simple … mais pas simpliste.


Un mode de vie qui soutient votre bien-être et votre résilience

Activité physique, sommeil et alimentation travaillent en synergie pour créer un socle vertueux … ou pas.

Sérotonine, dopamine, leptine et cortisol sont gérés en permanence par notre corps. Ce cycle affecte nos pensées, nos ressentis, notre énergie et nos comportements.

L’activité physique améliore la gestion du stress et de l’anxiété. Elle diminue le risque de dépression, améliore la perception de soi, augmente le sentiment de contrôle, de compétence, booste les émotions positives et l’humeur. En outre, elle nous distrait de nos pensées sombres et autres ruminations.


De plus, ce qui est bon pour le corps ... est bon pour notre cerveau pensant !

C’est tellement vrai (et basique !) que l’activité physique est désormais prescrite par les généralistes !


Le sommeil est un temps de repos et de ré-équilibrage. Pas de vigilance ni de cognitions vives, ni même de motivation sans sommeil de qualité ! Un bon dodo augmente aussi la maîtrise de soi, l’auto-contrôle et la régulation alimentaire, ce qui nous arrange pour éviter … les grignotages, les yoyos émotionnels, les difficultés de communication … j’en passe et des pires !


Une alimentation de qualité (et une bonne hydratation) favorise le sommeil, aide à réguler nos humeurs, soutient notre cerveau et bien entendu … permet de nous garder toniques.

Vous le voyez, ces trois éléments rebondissent les uns avec les autres. Améliorer un élément, c'est soutenir l'ensemble.


Les émotions positives engendrent l’efficacité

L'intelligence émotionnelle est votre alliée. Elle vous permet de mieux vous comprendre vous-même, de mieux interagir avec votre entourage, et de mieux moduler votre comportement en général.

Chaque émotion sans exception vous veut du bien et vous invite à aller vers une action bénéfique pour vous. Même la tristesse et le chagrin, qui vous poussent au retrait ou ... à la gratitude.

Ceci étant, nos émotions ayant des effets concrets, il convient de les canaliser et de les équilibrer : trop d'émotions négatives peuvent vous entrainer dans la spirale d'un stress ravageur ou de la déprime. Prenez l'habitude de nommer vos émotions, de chercher l'information et le besoin cachés derrière vos ressentis.

Cela peut donner quelque chose comme ça : « J'ai l'estomac noué. C'est de l'inquiétude je crois. J'ai besoin d'informations et de franchise. »

Cette manière d'aller au contact de vos émotions est tout le contraire du déni. Elle fonctionne main dans la main avec l'acceptation de ce que vous ressentez. Toutes vos émotions sont légitimes. Y compris la colère, pourtant mal vue en entreprise. La colère n'est pas un problème ... ce qui peut l'être en revanche, c'est votre manière de l'exprimer et de la gérer.



Des forces de vie cachées dans nos histoires

Il s'en est passé des choses dans votre vie !Vous avez eu des succès, des échecs, des espoirs déçus, des épreuves revigorantes, de grandes joies, de belles fiertés, des surprises et des défis en tous genre ... Je vous invite à retracer cela par écrit.

Cela peut être en plaçant une ligne horizontale au milieu d'une feuille, puis, au-dessus de la ligne, vous mettez les événements qui spontanément, sont perçus comme positifs, et en dessous, ceux qui sont habituellement perçus comme négatifs. Racontez ensuite comment vous avez réagi, ce que vous avez appris, comment cela vous a changé, quels effets inattendus cela a enclenché ... laissez-vous aller dans l'écriture. Puis cherchez ce que cela dit de vous, de vos forces, de votre caractère, de vos compétences.

Pour cet exercice, un regard extérieur peut être utile, surtout si vous avez l'habitude d'être rude avec vous-même et de mal vous juger. Faites ressortir aussi bien vos compétences émotionnelles, cognitives que comportementales. Au final, vous pourriez être étonné de remplir plusieurs pages avec vos savoirs, savoir-faire et savoir-être.


Nos relations et structures d'entraide

L'espace relationnel est un espace d'échange. On reçoit, on donne, on fait circuler. Cette matière qui navigue est faite d'émotions, de soutien, d'informations, de conseils, de bons plans, d'écoute, d'opportunités, d'avertissements aussi parfois ... Cela peut être extrêmement réconfortant et utile de faire la liste des personnes ou des groupes vers qui vous pouvez vous tourner en cas de besoin. Apporter votre pierre à l'édifice est aussi très gratifiant et enrichissant.

Songez à votre amis, partenaires, prestataires, collègues, clients, fournisseurs, coachs, consultants, contacts, anciens copains d'école, clubs, amicales, fraternités, confréries, regroupements professionnels, syndicat, association, fondations ... Vous avez là une mine d'or négligée.

Imaginez maintenant ce que vous pourriez faire avec cette ressource : cela peut être aussi simple que parler et échanger, tout simplement pour retrouver un contact humain et lutter contre l'isolement mental et affectif. Cela pourrait-être de partager une expérience, proposer du bénévolat, monter un partenariat ou un projet, trouver une personne pour vous challenger sur un défi ou un apprentissage ...


Source : RH Info

Comments


bottom of page