top of page

Réussir sa prise de poste grâce au coaching professionnel


Vous avez trouvé le parfait candidat pour occuper le poste de manager ? Vous envisagez prochainement de faire monter en grade un collaborateur en le nommant directeur des opérations ?

Se pose alors une question : comment faire de leur prise de poste une réussite ?

Car les compétences ne suffisent pas à elles seules à garantir cette réussite. D’autres paramètres propres à l’individu et à l’entreprise entrent en ligne de compte. Accompagner le manager/collaborateur dans cette transition est alors important.


Pourquoi la réussite d’une prise de poste est un enjeu RH important ?


Il existe deux types de prises de poste : celle réalisée dans le cadre d’un recrutement externe et celle réalisée dans le cadre d’un recrutement interne (mobilité interne, promotion). Dans l’un comme dans l’autre, réussir sa prise de fonction est un enjeu RH clé pour plusieurs raisons.

Premièrement, trouver et nommer la bonne personne prend du temps et représente un coût plus ou moins conséquent. L’entreprise investit donc sur la future recrue. Malheureusement, dans l’hypothèse où cette dernière ne ferait pas l’affaire, c’est toute la procédure de recrutement qui reprend à zéro ; ce qui représente un investissement en temps et en argent supplémentaire pour l’entreprise.


Deuxièmement, la réussite d’une prise de poste est un enjeu d’engagement et de fidélisation des talents. Imaginez-vous à la place d’un middle manager ou d’un collaborateur fraîchement recruté pour en percevoir la portée. Que penseriez-vous si aucun parcours d’intégration n’est mis en place pour vous permettre de comprendre les rouages de l’entreprise et les tenants et aboutissants de vos missions ? Quelles conclusions tireriez-vous si aucun accompagnement ne vous est proposé pour vous aider à gérer votre temps et la pression des premiers mois ? Probablement que vous voudriez prendre vos jambes à votre cou (et qui pourrait vous le reprocher ?).

 

Quels leviers pour réussir une prise de fonction ?


N°1 - Appréhender la culture de l’entreprise

Encore trop de nouvelles recrues sont laissées « à l’abandon » lors de leur prise de fonction. Et étant donné qu’elles ont déjà de nombreuses informations en lien avec leur poste à intégrer, on peut imaginer leur niveau de pression si elles doivent en plus déchiffrer votre culture : effet cocotte-minute assuré ! Aussi, souvenez-vous que votre entreprise ne ressemble à aucune autre. Elle a une ADN, une histoire, une culture, des valeurs et des objectifs singuliers qui influencent la réussite d’une prise de poste.

À titre d’exemple, ce n’est pas parce que votre nouveau directeur financier est riche d’une expérience de 5 années sur un poste similaire que sa prise de fonction sera un succès. En effet, le contexte dans lequel il rejoint votre structure est différent. Les objectifs liés à son poste sont propres à votre situation économique et à vos enjeux business. De même, les comportements, les prises de décisions et les fonctionnements attendus dans votre organisation sont différents de vos concurrents parce que vos valeurs et votre culture le sont aussi.

Cet exemple illustre l’importance de bien appréhender la culture de l’entreprise au moment de prendre ses nouvelles fonctions. Pour mettre le collaborateur dans les meilleures conditions, préparez un parcours d’intégration avec un focus sur votre culture d’entreprise. Concrètement, quelle est votre vision ? Quelles sont vos ambitions à court et moyen termes ? Quelles sont vos valeurs et comment sont-elles incarnées ? Quels sont les codes de conduite et les fonctionnements de votre organisation ? Comment communiquez-vous ? Pour résumer, en prenant soin de briefer votre manager/collaborateur sur votre culture, vous allégerez sa charge mentale et vous faciliterez son intégration. Et pour cela, pourquoi ne pas communiquer les informations concernant votre histoire, vos valeurs et organiser des rencontres avec des pairs pour échanger sur vos pratiques ?


N°2 - Apprendre à connaître son équipe

Quel que soit le poste occupé, nous interagissons en permanence. La qualité de nos échanges et de nos relations participe à notre réussite. En prenant une nouvelle fonction, le nouveau collaborateur ou manager va alors devoir composer avec de nouvelles personnalités, comprendre la dynamique du groupe et s’y intégrer.

Pour un manager qui prend ses fonctions, apprendre à connaître son équipe est doublement important. En effet, sa mission première est de donner un cap et un cadre de travail à l’équipe qui soient source de bien-être et de performance. Il doit donc composer avec d’un côté les attentes de son équipe et de l’autre celles de la direction.



N°3 - Coaching prise de poste et autres accompagnements à la prise de poste


En prenant un poste de manager, le collaborateur n’est plus seulement un technicien. Il devient aussi la personne chargée d’animer la performance et le bien-être de l’équipe. Cette nouvelle casquette est en cela difficile qu’elle implique de mobiliser des soft skills : sens de la communication, intelligence émotionnelle, leadership, écoute… Bien sûr, cela vaut aussi pour les collaborateurs qui ont autant besoin de soft skills que les managers.

Or, tout le monde n’a pas les qualités innées pour être un bon communicant ou un bon leader. Fort heureusement, cela peut s’acquérir grâce à divers outils comme la formation et le coaching !


Coaching de prise de poste : quels sont les bénéfices ?

Pour le collaborateur/manager :

  • Moins de stress. En étant accompagné par un professionnel dans sa prise de poste, le salarié est rassuré. Il sait que quelqu’un est là pour le soutenir et l’aider à réussir

  • Une meilleure confiance en soi. Le coaching a pour but d’aider le coaché à trouver ses propres ressources pour lui permettre de réussir sa prise de fonction. Un excellent moyen de booster la confiance en soi !

  • Le développement de savoir-être : posture managériale, gestion des émotions, apprendre à dire non… La liste est longue

  • Cultiver son bien-être.

Côté entreprise, le coaching de prise de poste offre des bénéfices directs et indirects :

  • Maintien et amélioration de la performance individuelle et de la productivité

  • Un environnement et des conditions de travail sains pour l’équipe

  • Réduction du turnover et des absences

  • Fidélisation des salariés recrutés

  • Une bonne image interne et externe.


Source : Simundia


Comentários


bottom of page