top of page

Le bien-être mental, préoccupation majeure pour les salariés et les équipes RH


On n’aura jamais autant entendu parler de « bien-être mental » que ces dernières années. Compte tenu de l'importance du travail dans nos vies, il n'est pas surprenant que le terme soit d’actualité.

D’autant que le niveau de stress, notamment au travail, est en hausse, selon l'Institut de veille sanitaire. En effet, plus

de 480 000 personnes en France souffrent de stress psychologique au travail. C'est particulièrement vrai pour les RH, selon une étude des Éditions Tissot et PayFit , qui estime que 82 % des responsable RH sont au bord du burn-out.

Cela explique pourquoi la santé mentale devient la priorité numéro un des salariés.

Cet enjeu est également présent au sein des équipes RH puisque 89 % des DRH (selon une étude sur la perception du bien-être au travail, menée par l'Ifop) estime que le bien-être mental des salariés est une priorité absolue pour atteindre les objectifs fixés par l'entreprise et attirer les talents.



1- Bien-être mental au travail : que se cache-t-il vraiment derrière ce terme ?


Le bien-être mental au travail est un concept global qui va au-delà de la santé au travail, il inclut la satisfaction et le sentiment d'accomplissement.

Nous l'abordons individuellement, mais aussi collectivement, nous prenons en compte les difficultés rencontrées par les personnes dans leur travail ainsi que la joie qu'elles en retirent.

On entend parfois parler de bonheur au travail au travers d’entreprises offrant des fruits aux salariés ou les incitant à faire de l'exercice pendant leurs pauses-déjeuner.

Cela a du sens, car il s'agit de mesures légales de prévention des risques psychosociaux, mais ce n'est pas une approche adéquate pour résoudre les problèmes psychosociaux dans l'entreprise, et cela ne conduira pas non plus à des changements dans l'organisation du travail ou à une redéfinition des tâches.

Si on souhaite parler du bien-être au travail, prenons l'exemple de la Finlande. Selon eux, le bonheur au travail est contextualisé sous la forme d'une pyramide dont le bas est associé aux problèmes de santé physique et mentale au travail.


Au milieu de la pyramide, on trouve des questions sur la liberté d'expression au travail et le droit à l'erreur , qui sont des questions liées à la bienveillance de l’environnement de travail.

Enfin, au-dessous de la pyramide, on retrouve des questions liées au sens du travail et à l’enrichissement professionnel. Le salarié va se poser les questions essentielles liées au métier, qu'est-ce que cela signifie pour lui, ce qu'il a appris et en quoi cela l'aide à développer ces compétences professionnelles.


Concernant la définition en France, l'OMS définit le bien-être au travail comme « un état d’esprit caractérisé par une harmonie satisfaisante entre d’un côté les aptitudes, les besoins et les aspirations du travailleur, et de l’autre les contraintes et les possibilités du milieu de travail ».

Alors quel que soit le pays, du moins en Europe, la notion de bonheur au travail semble similaire.


Chaque jour des événements sont organisés par le réseau Anact-Aract, rattaché à l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (ANACT), pour promouvoir la santé et les conditions de travail, prévenir les risques professionnels et améliorer l'environnement de travail.

Le concept de bien-être au travail s'enracine doucement, même s'il n'est pas encore adopté dans toutes les entreprises.



2- Bien-être mental au travail : le nouveau rôle des professionnels RH.


La crise du COVID-19 a eu un réel impact sur le rôle des professionnels RH. Les RH se retrouvent aujourd'hui avec des missions plus larges et avec plus de responsabilités, dont une attention accrue à la santé comportementale des collaborateurs de l'entreprise.

Il n’est pas facile pour les employeurs d'avoir une vision objective de la santé mentale de leurs employés, surtout lorsqu'ils sont obligés de prendre des décisions qui ont un impact personnel sur les employés (prise de décision liée au salaire, aux primes, aux vacances).

C'est là que l'équipe RH entre en scène et joue son rôle dans la prévention des risques psychosociaux.


D'abord, leur rôle est de nommer une personne référente de la santé mentale au travail qui assumera cette tâche.

Il est important que cette responsabilité soit déléguée à une équipe en lien avec la direction de l'entreprise, cela aidera à traiter plus efficacement les problèmes de santé mentale au sein de l'entreprise.

Le responsable de la santé mentale doit avoir diverses responsabilités, notamment surveiller la santé mentale des salariés, en se tenant présent pour ceux qui ont besoin de soutien et en continuant à les former sur les problèmes de santé mentale en milieu professionnel.

Par conséquent, en tant que professionnels RH, vous devez toujours être le parfait médiateur entre les membres de la direction et les employés.

Mais au-delà, il est désormais de votre responsabilité de façonner votre organisation afin qu'elle soit transparente, flexible pour répondre aux besoins de tous les employés en termes de bien-être mental.


Cependant, les chefs de l’entreprise devront également jouer leur rôle, et pas seulement via la direction des ressources humaines.

Il est bon de rappeler qu’il est également de la responsabilité des leaders de l’entreprise de garantir un environnement de bien-être et de répondre aux besoins des salariés.



3- Comment améliorer la santé mentale au travail ?


La première étape consiste à tenir compte de l'opinion des salariés, car un salarié entendu et écouté est un salarié satisfait.

En effet, un salarié écouté et entendu est un salarié satisfait. Si vous ignorez vos salariés et ne les écoutez pas, ils ne se sentiront pas considérés.

Il existe plusieurs manières de recueillir leur avis, d'abord par le biais d'un questionnaire oral, en demandant à la personne comment elle se sent, les points à soulever lors d'entretiens individuels ou collectifs.


Des sondages anonymes écrits sont également possibles. Ceci est encore plus intéressant dans les grandes structures avec de nombreux salariés. Et comme idée plus singulière, il existe une boîte à idées, elle permet de montrer à votre équipe que vous êtes prêt à mettre en place des actions pour leur bien-être.

Une fois leurs avis recueillis et les problématiques soulevées, le travail commence et comprend l'analyse des réponses et surtout la recherche des solutions les plus adaptées aux problèmes évoqués.


Si possible, accorder de l’importance aux locaux, des locaux agréables, des murs rafraîchis, une décoration accueillante sont autant de facteurs qui motiveront votre équipe. N’hésitez pas à vous arrêter dans l'allée des plantes, car il a été scientifiquement prouvé que la végétalisation augmente la sérénité dans le lieu de travail.

Succomber, vous aussi, au télétravail, il s’agit d’un confort offert aux salariés. Proposer le télétravail, mais sans l'imposer, parce que tout le monde ne peut pas s’équiper correctement chez soi, sans oublier les personnes qui ne sont pas intéressées par le travail à distance.

Réveillez le leader qui sommeille en vous en invitant des professionnels qualifiés à mener des entrevues individuelles et collectives et à animer des discussions de groupe sur tous les sujets pertinents en lien avec la santé mentale au travail.


Sans oublier la synergie du groupe, qui peut déboucher sur une bonne entente entre collègues, des relations proches ou même parfois de l'amitié.

Encore une fois, faites preuve de créativité pour créer une cohésion d'équipe à travers des moments partagés, des sorties au restaurant avec des collègues, des sorties spéciales… Les événements d'entreprise tels que les dîners de fin d'année, les collations, les décorations de saison sont également de bonnes occasions pour favoriser le partage.

Mais SURTOUT soyez attentif et suffisamment ouvert pour engager la conversation avec un de vos collègues si besoin !


En bref, la santé mentale fait désormais partie des préoccupations de tous les membres de l'équipe.

Que vous soyez membre de l'équipe RH, dirigeant d'entreprise ou salarié, chacun a un rôle à jouer et est acteur pour créer un bien-être collectif et individuel au travail.


Source : RH info


Yorumlar


bottom of page