top of page

Génération X : qui sont les salariés de cette génération et leurs attentes au travail ?



Née entre les baby-boomers et la génération Y, celle qu’on surnomme la “génération oubliée” tient pourtant une place importante en entreprise. Une enquête réalisée par Zety auprès de 850 représentants de la génération X nous éclaire sur leur identité professionnelle, leur approche au travail, leurs valeurs et leur contribution à l’entreprise.


Ces dernières années, les experts et les chercheurs se sont penchés sur la place de la génération Z et des millennials en entreprise, délaissant un peu la génération X. Pourtant, selon le Global Leadership Forecast du DDI, ils occupent plus de la moitié des postes de management. Zety, logiciel de conception de CV a mené une enquête auprès de 850 représentants de la génération X afin de redonner à cette “génération oubliée” ses lettres de noblesse.



Salariés de la génération X : qui sont-ils ?


Nés entre 1965 et 1980, les “Xennials”, ou “Gen Xers” en anglais, ont été témoins de nombreux événements marquants de l’histoire, notamment l’essor de l’informatique et de la communication, la chute du mur de Berlin et la mondialisation.

En entreprise précisément, l’étude nous apprend que les représentants de la génération X interrogés estiment avoir une meilleure éthique au travail et être plus indépendants que les autres générations. Autre chiffre intéressant : 73 % d’entre eux s’estiment moins compétitifs que la génération Z, les millennials ou encore les baby-boomers – qu’ils considèrent d’ailleurs comme la génération la plus compétitive.

Les caractéristiques propres à cette génération dans le milieu professionnel sont nombreuses : une communication ouverte et honnête, une bonne acceptation des critiques, une capacité à travailler en équipe ainsi qu’une aisance avec la technologie, sans en être dépendants.



Equilibre vie privée / vie professionnelle, salaire et flexibilité : les attentes de la génération X envers l’entreprise et le management


Selon l’infographie, 34 % des Gen Xers attendent un réel équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Dans ce sens, “devoir faire des heures supplémentaires régulièrement” est la première raison qui les pousserait à démissionner.

“La génération X, c’est celle qui a suivi Mai 68”, nous apprend Zety. La plupart de ses représentants ont vu leurs parents travailler dur pour subvenir aux besoins de leur famille et manifester pour l’amélioration des conditions de travail et notamment l’augmentation du salaire minimum. De ce fait, bénéficier d’un “haut salaire” est la priorité de 26 % des répondants, au même titre que la flexibilité.

L’infographie dresse également le portrait du “manager idéal” aux yeux de la génération X. Celui-ci possède de bonnes qualités d’écoute et de communication (30 %), des qualités de coach (26 %) ainsi qu’une capacité à partager ses connaissances (23 %).



Une génération avec des valeurs fortes


Les membres de la génération X ont des valeurs fortes liées au travail, influencées par les événements qu’ils ont connus ou qui les ont précédés (Mai 68, l’essor de la technologie, la chute du mur de Berlin, etc). La famille semble tenir une place particulière dans la vie des Gen Xers. Parmi leurs principales motivations à travailler tous les jours, on retrouve : les responsabilités familiales (27 %), l’argent (25 %) et le statut social (22 %).

De plus, 76 % des sondés seraient susceptibles de quitter leur emploi en cas de conflit de valeurs avec l’employeur (racisme ou inégalités hommes-femmes), tandis que 7 % d’entre eux seulement affirment ne pas l’être du tout. Des chiffres significatifs, qui prouvent que tout comme les générations plus récentes, la génération X apporte beaucoup d’importance aux valeurs et à l’éthique au travail.



Source : parlonsrh.com

Comments


bottom of page