top of page

Ces 72 minutes par jour de trajet que le télétravail fait économiser, et ce que l'on en fait

Un nouveau rapport américain estime qu'une bonne partie du temps économisé en télétravaillant est réinvestie dans l'entreprise. Les Français sont loin d'être avares, mais consacrent aussi plus de temps à s'occuper de leurs proches.

Ce ne sont pas les accros au télétravail qui vous diront le contraire. Bûcher depuis son canapé fait gagner en moyenne 72 minutes par jour aux travailleurs à distance du monde entier, selon une nouvelle étude. « C'est un gain de temps important, surtout lorsqu'il est multiplié par des centaines de millions de travailleurs dans le monde », insistent les chercheurs du National Bureau of Economic Research.

Les pays asiatiques trustent la tête du classement mondial des télétravailleurs qui en bénéficient le plus, selon l'institut américain. Les Chinois qui n'ont pas à faire le trajet entre leur domicile et leur lieu de travail économisent 102 minutes de transport par jour, les Japonais 100 et les Indiens 99. Les Américains ne gagnent que 55 minutes, et les travailleurs serbes sont ceux qui en profitent le moins (51 minutes).


Jusqu'à deux heures par jour


Sur le continent européen, les Italiens, les Français et les Allemands qui zappent la voiture ou le métro sont dans la moyenne basse, avec respectivement 61, 62 et 65 minutes économisées.



En tenant compte des personnes qui n'ont jamais télétravaillé, les économistes estiment que le télétravail a permis d'économiser environ deux heures de déplacement par individu et par semaine. Et selon eux, ce score va fondre de moitié en sortie de Covid, compte tenu de la résistance au télétravail qui perdure dans certaines entreprises.



Les entreprises tirent leur épingle du jeu


Les chercheurs, qui se sont aussi penchés sur l'utilisation de ces précieuses minutes économisées, se sont rendu compte que ce sont les entreprises qui en tirent le plus grand bénéfice.



Les télétravailleurs réinvestissent 40 % de leur temps dans leurs occupations professionnelles, tandis qu'un tiers est consacré aux loisirs et 11 % au soin des autres (enfants ou ascendants), selon l'étude. Ce dernier ratio augmente franchement pour les télétravailleurs ayant des enfants. Les Français réinvestissent 44 % du temps de transport économisé grâce au télétravail dans leurs occupations professionnelles, 26 % aux loisirs et 14 % au soin des autres.


Source : lesechos.fr

Comments


bottom of page