top of page

Cadres : quels sont les 10 métiers qui recrutent le plus en 2023 ?



Malgré un contexte économique compliqué, les entreprises recrutent de nombreux cadres en ce début d'année 2023, d'après l'Association pour l'emploi des cadres. Développeurs, comptables, chargés d'affaires, commerciaux… Certains profils sont particulièrement recherchés.


Guerre en Ukraine, inflation, crise énergétique… Dans un contexte peu favorable, l'emploi cadre fait plus que résister. Les intentions de recrutement de ce type de salariés progressent au premier trimestre 2023 : 14 % des entreprises ont l'intention de recruter au moins un cadre sur les trois premiers mois de l'année, soit une hausse de 2 points par rapport au trimestre précédent.


La hausse est même plus forte dans les PME (hors TPE), à 22 %, soit +3 points par rapport au trimestre précédent. C'est ce qui ressort du dernier baromètre* de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec), publié jeudi 9 février.

Et, en ce début d'année, les candidats à l'emploi vont continuer à être en position de force : 79 % des entreprises sondées par l'Apec s'attendent à ce que leurs recrutements soient difficiles. Elles sont même près d'un tiers (32 %) à juger que ce sera très difficile. Des tensions pour trouver de nouveaux profils toujours à un haut niveau, donc, mais légèrement plus faibles que l'an dernier.


Les développeurs restent « la » perle rare que s'arrachent les recruteurs. L'an dernier, 31.258 offres ont été déposées par les entreprises sur le site apec.fr pour dénicher ces spécialistes des lignes de code, ce qui en fait le métier cadre le plus recherché. Avec 22.927 offres publiées en 2022, c'est le métier de comptable qui occupe la deuxième marche du podium. Il est suivi par les chargés d'affaires, qui ont totalisé 15.343 offres l'an dernier.


À noter : dans le top 10 des métiers cadre qui recrutent le plus, les contrôleurs de gestion - à la septième place - font également partie des métiers dont le nombre d'offres a connu la plus forte progression entre 2021 et 2022.



L'Apec s'est également penchée sur les métiers à la plus forte croissance. Pour ce faire, elle s'est intéressée uniquement à ceux dont le nombre d'offres d'emploi publiées en 2022 est supérieur ou égal à 1.000, pour ne pas s'attarder sur des professions qui seraient encore trop « niche ». Résultat : ce sont les ingénieurs industrialisation - chargés de l'industrialisation de nouveaux produits au sein d'une unité industrielle - qui ont connu le plus fort essor, avec un nombre d'offres d'emploi multiplié par 1,67 entre 2021 et 2022.


Spécialistes des sociétés cotées en Bourse et, plus globalement, des banques de données financières, les analystes financiers arrivent en deuxième position des professions dont la demande a le plus augmenté l'an dernier (avec un nombre d'offres d'emploi multiplié par 1,58).


Avec 1.577 postes à pourvoir en 2022, les acheteurs industriels - dont le rôle est de trouver les fournisseurs de matériels et de matières premières de son entreprise -, viennent clore le trio de tête des métiers en plus forte croissance (le nombre d'offres a été multiplié par 1,56).

Les chargés de recrutement - forcément utiles dans une situation de tension sur le marché du travail ! - s'arrachent tout particulièrement : on les retrouve à la fois à la 13e place des professions en plus forte croissance, mais aussi parmi celles qui recrutent le plus (avec 6.080 offres l'an dernier), tout comme les contrôleurs de gestion (à la 21e place des métiers en plus forte croissance), déjà cités.


* Ce baromètre s'appuie sur deux enquêtes menées du 5 au 16 décembre 2022 : une enquête en ligne auprès d'un échantillon de 2.000 cadres, une enquête téléphonique auprès d'un échantillon de 1.000 entreprises.


Source : start.lesechos


Comments


bottom of page