top of page

Cadre senior : repères et conseils pour trouver un emploi rapidement


Recommencer une vie professionnelle après 50 ans est un défi que de plus en plus de seniors réussissent. Repères et conseils pour rebondir et convaincre un employeur de vous engager. Le senior en recherche d’emploi, fragilisé plus que les autres actifs par la période de mutations que nous traversons, rencontre de plus en plus de difficultés à signer un contrat de travail. Pourtant rien n’est perdu, certains y parviennent, de plus en plus d’employeurs pensent à la suédoise où 70 % des 55-64 ans sont en poste, ce qui correspond à deux fois plus que chez nous ! Le champ des progrès est donc considérable.


Mettez en avant votre parcours professionnel


Vous avez l’expérience et le savoir-faire pour contrecarrer les préventions des recruteurs, certains peuvent estimer que votre niveau de rémunération est a priori élevé, pour d’autres comme un jeune patron ou dirigeant craindre de recruter plus compétent que lui, ou redouter que vous n’ayez plus les compétences nécessaires ou pas assez actualisées et assimilées les nouvelles technologies. Vous avez tout intérêt à vous présenter en apporteur de compétences ou de savoir-faire, et non en compétiteur de carrière.



Vendez votre maturité et votre expertise


Vous apportez un savoir-faire, la connaissance d’un métier, d’une clientèle, d’un process de fabrication, du management d’un projet… De nombreux quinquas choisissent le consulting, le free-lance, pour répondre à une demande des entreprises qui de plus en plus externalisent certaines fonctions pour se recentrer sur leur métier central, et variabiliser certaines charges. Vous pouvez aussi faire du tutorat auprès de cadres juniors pour transmettre réflexes, méthodes, comportements, et astuces de professionnels. Souvent vous éveillerez plus souvent de l’intérêt auprès du patron d’un PME, plus de d’un grand groupe, car la PME en général n’a ni le temps ni les moyens de former ses juniors.




Donnez une image d’actif aux recruteurs


Le management de transition vous offre de nombreuses opportunités si vous vous sentez un peu une âme de mercenaire. Vous pouvez mener des missions parfois ingrates de restructuration ou de licenciements, mais aussi participer au développement d’une nouvelle activité, lancer un nouveau produit, ouvrir un magasin ou une usine… Votre force réside dans votre vécu qui vous rend opérationnel, avec du recul et la garantie de ne pas faire de concurrence en interne. Accepter des missions d’intérim, de management de transition, des CDD… enrichit votre cursus et donne de vous une image d’actif aux recruteurs.



Mettez en avant votre âge


On vous a sûrement déjà recommandé de cacher votre âge, c’est un mauvais conseil, cela ne sert à rien si ce n’est à perdre du temps, cela vous oblige à enlever toutes les dates de votre CV et ou à supprimer des expériences ; pour n’importe quel recruteur, même débutant, il lui sera facile de deviner à une année près votre âge, en reconstituant votre cursus professionnel. Mieux vaut gagner du temps, être fier de votre date de naissance et vous écartez ainsi l’employeur alourdi d’a priori avec lequel probablement vous ne partagerez pas d’autres idées ou mêmes valeurs.



Trouvez votre façon personnelle de trouver un emploi et foncez


Tous les jours, des cadres trouvent une solution et parviennent après de nombreuses déconvenues à trouver un job qui leur va. Dans Cadre et Dirigeant Magazine, vous trouverez de nombreux articles qui décrivent comment ils s’y sont pris, en cassant les idées reçues, en changeant de paradigme, en faisant leur propre révolution, en empruntant des voies nouvelles, dans tous les cas la meilleure voie est celle qui vous mène au job.


Source : Cadre & Dirigeant Magazine


댓글


bottom of page